Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2015 6 12 /12 /décembre /2015 17:47
Challenge à Boulouris

Personne ne me prendra mon sourire, c'est l'obligé de mon cœur !

Ce matin, malgré la fraicheur et le petit vent impertinent narguant un beau soleil et un ciel bleu azuréen, j'ai pris la route de ma librairie presse à Boulouris pour dédicacer. Après ce mois de novembre et ce début décembre fabuleux, de rencontres qui se sont bousculées à qui mieux mieux et que je n'arrive pas à oublier, mais que je ne veux pas oublier, venir dédicacer là, tenait d'une gageure. J'aime les challenges et Boulouris c'est ma ville !

Alors doucettement je commençais à installer mes livres et mes affichettes, contrariée par le vent qui venait défaire mon installation, voltiger mes marque-page, car je ne vous l'ai pas encore dit, je dédicace à l'extérieure de la librairie exigüe. Un moment je me suis demandée : Mais qu'est-ce que je viens faire dans cette galère ? Mais pourquoi ? Je ne sais même pas si je vais pouvoir terminer mes dédicaces d'ici Noël, tant mon stock de livres a subi un régime drastique de dédicace en dédicace, j'aurais dû rester tranquillement à la maison pour une fois...

Je ne suis pas une ingrate et chaque fois que je viens ici, c'est pour donner un petit coup de pouce à cette minuscule librairie. Un couple courageux et efficace dans une station balnéaire où la population est assez âgée. Pour voir des enfants il faut attendre les congés scolaires. Toutes ces mamies et papis sont contents de l'aide que leur apporte ce jeune couple. Leur porter un colis reçu des enfants, leur remplir des papiers, leur faire des photocopies, leur vendre le Var matin ou le programme télé... Elle et lui ont toujours le sourire et le mot gentil. Ce commerce de proximité est indispensable pour toutes ces personnes âgées qui habitent là depuis toujours. Il faut qu'il perdure !

Alors je ne me suis pas départie de mon sourire, ordre venant de mon cœur. J'ai rencontré, vraiment, des gens adorables. Entre autres, un monsieur m'a proposé d'aller me chercher un café après la dédicace d'un livre pour sa femme. La même chose mais cette fois, une femme qui ne peut plus lire mais qui en a pris un pour son mari qui lit les romans à haute voix pour qu'elle en profite (j'adore ces maris galants, généreux, amoureux comme au premier jour). Une mamie m'a dit "vous êtes courageuse" et je lui ai répondu "mais non, ce n'est pas du courage, c'est de la passion et je n'ai même pas froid, tellement je suis toujours heureuse de vous rencontrer". Et c'est vrai ! Valentino a choisi "Lettre à pépé Charles" pour son petit-fils qui commence à jouer les fortes têtes m'a-t-il dit et il s'est empressé d'ajouter "mais je l'aime bien ce petit". Sûrement que le petit doit l'adorer ce gentil papi. Mamie Manou m'a déjà acheté tous mes romans pour sa petite-fille Pauline sauf le dernier (aujourd'hui) et elle m'a dit "attention la prochaine fois que vous revenez, il me faudra un nouveau roman".

Mais bien sûr, tant que je respirerais, j'écrirais ! À midi je suis rentrée chez moi, un peu frigorifiée mais tellement ravie par cette belle réception chaleureuse des Raphaëlois. Un beau challenge !

Partager cet article

Repost 0
Annette Lellouche
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de kinine
  • : livres, poésies, billets d'humeur, expo de peinture...
  • Contact

Catégories