Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2017 3 29 /03 /mars /2017 10:18

« Dans l’onde toi devenu(e) – Ta jubilation nue ». de Mallarmé.

« Éloge de l’amour » de Alain Badioux

Le titre est attractif. Ah l’amour… Alors en faire l’éloge ! Je fonce !

Un regard sur la quatrième de couverture : « La conviction est aujourd’hui largement répandue que chacun ne suit que son intérêt. Alors l’amour est une contre épreuve. L’amour est cette confiance faite au hasard ».

Mais allons plus loin et plaçons le décor. Conversation entre un journaliste Nicolas Truong qui pose des questions sur « qu’est-ce l’amour… » au philosophe Alain Badiou.

Alain Badiou démarre fort en décortiquant les slogans de Meetic le site de rencontres. L’amour sécurité « ayez l’amour sans le hasard », l’amour sans chute « on peut être amoureux sans tomber amoureux », l’amour coaching « coatching amoureux »… qui finalement, pour lui, ressemblent fort à ce qu’étaient et sont encore les mariages arrangés par les familles. Il y revient régulièrement, Meeting l’agace visiblement dans son approche de l’amour et ses slogans trompeurs. Pour ma part Meeting comme « l’amour est dans le pré », comme les réseaux sociaux, est la résultante de notre société moderne sur fond de solitude.

Au début j’étais déstabilisée, hermétique aux affirmations un peu alambiquées de Alain Badiou. Peut-être est-ce dû aux questions du journaliste, après tout ! Je ne voyais pas où ils allaient me mener mais pas au point de me décourager. Il faut toujours aller au fond du problème, car l’Amour en est un, (il est tout aussi compliqué de vivre sans qu’avec), pour en découvrir les tenants et les aboutissants.

Puis peu à peu je m’enfonce dans une forêt dense qu’est cette joute entre le journaliste qui cherche à pousser le philosophe dans ses retranchements au point de lui faire avouer ses propres exigences et expériences. Puis on entre de plein pied en religion, le christianisme « une religion de l’amour « et sa contradiction « Un amour agenouillé n’est pas pour moi un amour, même si parfois nous avons dans l’amour la passion de nous livrer à celle ou celui que nous aimons ». Puis un parallèle est fait entre la politique et l’amour « le problème politique est celui du contrôle de la haine et non celui de l’amour », le communisme et l’amour, l’amour au théâtre… Puis vient de plein droit « la fidélité » « l’amour toujours » « dans l’éternité ».

À ce stade de ma lecture, j’ai fait une pause. On connaît le slogan (terre à terre) « la cuisine qui retient les maris qui se débinent ». Mais tout en m’activant aux fourneaux, ma plaque électrique pour être plus précise, je repensais à tout ce que j’avais lu. Et j’avoue que je ne m’y retrouvais pas. C’est un peu le piège que nous tendent les philosophes, nous imposer des questionnements qui ne correspondront pas forcément à leurs réponses. Le maître et l’élève.

À la reprise de ma lecture, là je n’ai plus lâché. Ça commençait à me passionner. Enfin parler simple pour dire vrai et partager ce qu’enfin aimer représente et veut dire. 

« Il y a un travail de l’amour et non pas seulement un miracle. Il faut être sur la brèche, il faut prendre garde, il faut se réunir avec soi-même et avec l’autre. Il faut penser, agir, transformer. Et alors oui, comme la récompense immanente du labeur, il y a le bonheur ». J’ai beaucoup apprécié le passage « …entre l’intensité que la vie acquiert… sous le signe de l’Idée… ma vie a trouvé l’accord musical qui en assurait l’harmonie. » (page 64 et 65). Et pour clôturer : « quel prix a payé l’amour pour l’apparent triomphe de sa liberté » ?

J’avais truffé l’opus de post-it et je n’en ai relevé que quelques uns… sinon j’aurais dû réécrire « Éloge de l’amour » de Alain Badiou qui foisonne de vérités et de contre-vérités. À chacun d’y faire son marché !

Partager cet article

Repost 0
Annette Lellouche
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de kinine
  • : livres, poésies, billets d'humeur, expo de peinture...
  • Contact

Catégories