Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2017 1 29 /05 /mai /2017 12:52
Dédicace à Cogolin

Dédicace à Cogolin

« La vie n'est pas ce que l'on a vécu, mais ce dont on se souvient et comment on s'en souvient. » de Gabriel Garcia Marquez

Mon samedi de dédicace à Cogolin, veille de la fête des mamans a débuté bizarrement. Une fois installée, je posais un regard vide sur les clients de l’Espace Culturel. Je ne leur souriais pas comme à l’accoutumée. J’étais fatiguée et un peu désabusée. À quoi bon tout cela pensai-je ? Mes doutes sont rudes… Je le sais ! Je vais sympathiser, m’enflammer … trois petits tours et puis s’en vont.  Il était bientôt l’heure d’aller m’acheter un sandwich. Je n’avais pas faim, pas soif. Je n’avais pas encore utilisé mon stylo pour la moindre dédicace. Manque d’entrain certain. Pas le cœur.

Raffaella s’approche de mes livres et me dit : - bonjour Madame, on se connaît déjà, j’ai lu votre livre (elle pointait du doigt « retourne de là où tu viens »), je l’ai même passé à mes amies qui l’ont autant aimé que moi ». Elle avait vu les deux panneaux qui annonçaient ma dédicace et entendu l’annonce du magasin de ma présence à l’Espace Culturel et est donc venue à ma rencontre. Son regard timide, sa voix douce m’ont réveillée. Je lui ai expliqué mon absence et elle est repartie toute contente avec deux autres de mes livres sous le bras. Tout de suite après est arrivé un couple avec un petit garçon Kasey. Le papa me montre un album avec ses photos où il apparaît en figurine dans le film Star Wars. Il m’a dit dans un français teinté d’accent anglais « je suis comme vous, moi je joue au cinéma et vous vous écrivez, on est pareil ».  Je lui ai répondu en riant « pas du tout, vous vous êtes mondialement célèbre et moi je suis une toute petite auteure ». Il m’a regardée en ouvrant des grands yeux : « vous avez écrit tous ces livres, avec les peintures aussi, pourquoi petite » ? Ils sont repartis avec mes livres et la promesse de nous revoir lors  de leur retour cet été en vacances, ils habitent Londres. Magique ! Ma journée a pris un bel envol sur ces petits clins d’œil.

Une fois mon sandwich englouti, mon café bu avec plaisir, j’ai ri comme il y avait longtemps que cela ne m’était plus arrivé avec Giulia, une gamine haute comme trois pommes mais haute en couleur. Elle était accompagnée de sa grande sœur. Elle cherchait un livre pour l’anniversaire de sa marraine. « Un soir d’été en Sardaigne » était tout trouvé. Je la revois encore Giulia, exubérante, souriante, malicieuse… Je me suis reconnue au même âge. Je lui ai offert un marque-pages. - Pour moi ? ben oui ta marraine en aura un autre -. Elle est revenue une heure après, j’étais avec Elisa une jeune adolescente de 15 ans qui écrit déjà, je lui ai donné des conseils, lui ai promis de la suivre. Elle avait entendu parler à son collège de Ste Maxime de « retourne de là où tu viens » travaillé dans une autre classe de 3ème et est repartie avec. J’aperçois Giulia qui attendait patiemment et qui me tend le marque-pages : « vous ne me l’avez pas dédicacé » ? J’étais vraiment émue par ces deux petites étoiles brillantes qui illuminaient son visage. Ce petit bout de femme ira certainement très loin. Terence sera aussi gâté par sa mémé et d’autres encore jusqu’à la responsable des caisses qui voyait passer mes livres et m’apercevant en train de remballer mes affaires, s’est précipitée pour me demander quel livre elle pouvait acheter pour la fête de sa belle-maman. « La clé de l’embrouille » puisqu’elle aime les policiers…

Qu’en restera-t-il de tous ce moments d’émotion, d’échange, de promesses et de fous rires ? L’amitié s’en vient, s’en va. Mais le souvenir ne s’effacera jamais, il se bonifiera avec le temps, je n’en doute pas !

Toujours il en restera le goût sucré  de la Vie.

Partager cet article

Repost 0
Annette Lellouche
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de kinine
  • : livres, poésies, billets d'humeur, expo de peinture...
  • Contact

Catégories