Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 septembre 2017 1 18 /09 /septembre /2017 11:49
Alan et le Koala

Alan et le Koala

La deuxième journée de dédicaces à Vence ne ressemblait en rien à la première. Le trajet fut très rapide, sans souci. Installation aussi très calme car la matinée s’annonçait très timide. D’ordinaire lorsqu’un salon s’étale sur deux jours, le premier on fait connaissance et le deuxième on dédicace.

Là, la différence notoire venait du fait que samedi les lecteurs avérés sont passés, nous ont donné tout leur temps. Génial ! Euphorie. Bonheur.

Dimanche, jour du Seigneur, fut semble-t-il réservé au Patrimoine et à la sacro-sainte Brocante. Et la cerise sur le gâteau, un vent coléreux s’est levé vers 12H. Il était prévu dès le matin car tous les barnums, par précaution, avaient été retirés. Je n’en avais pas, ça ne m’a pas gênée.

SAUF qu’une surprise de taille m’attendait. Alan mon Australien est repassé me voir, m’a souri et tendu… devinez… une petite peluche Koala… Tout un emblème ! Il me dit « j’ai commencé « Gustave » et j’étais content alors je vous donne ça ». Nous avons bavardé avec plus d’empathie que la veille et il m’a touchée encore plus lorsqu’il m’a dit textuellement « avant je venais à Vence comme ça mais maintenant j’ai acheté un appartement, alors je suis Français, non ? »… Nous avons éclaté de rire et il a ajouté « hier je ne savais pas pour le salon, je vous ai vue, j’aime beaucoup les couvertures et j’ai pris « Gustave » sans aller voir les autres auteurs. Que vous ». Là-dessus Sven Oloff, un Hollandais passé également la veille est revenu pour m’acheter la trilogie et pendant la dédicace mon mari a continué à bavarder avec Alan. C’était adorable à voir entre Alan qui essayait tant que bien mal de tenir la conversation en français et mon mari qui ne parle pas un mot d’anglais jouait des marionnettes avec les mains pour se faire comprendre. Ça ne s’invente pas ! Un pur moment d’échange citoyen.

Loris, 9 ans, passé avec son papa m’a montré « Gracieuse et Panache sont amis ». Il l’avait eu l’année dernière. Je lui ai présenté le Tome 2. Il m’a dit « je vais le lire mais je veux voir tous les autres livres ». Ils sont partis faire le tour des auteurs puis bien sûr c’est le tome 2 de Gracieuse qui l’a emporté. Et Loris me dit sur un ton très sérieux « vous savez je lis aussi des gros livres mais j’aime bien « Gracieuse… » et je veux connaître la fin.

Le temps de dédicacer quelques livres encore, d’avaler un sandwich, la grande place était vide, le vent balayait tout sur son passage… Les auteurs aussi… J’étais contente de rentrer. Très bon score pour ces deux jours. Mais là n’était pas l’essentiel. Vous l’avez compris ce sont mes rencontres, un trésor fabuleux. Un jour peut-être écrirais-je mes mémoires de dédicaces.

Partager cet article

Repost 0
Annette Lellouche
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de kinine
  • : livres, poésies, billets d'humeur, expo de peinture...
  • Contact

Catégories